Menacés d’expropriation pour la réalisation du projet d’un tronçon routier Des habitants descendent dans la rue à Azazga

Aller en bas

Menacés d’expropriation pour la réalisation du projet d’un tronçon routier Des habitants descendent dans la rue à Azazga

Message par Admin le Mar 6 Oct - 19:29




Cela a failli dégénérer, hier, à Azazga où les forces de l’ordre appelées à intervenir ont dû utiliser la manière forte afin de libérer la voie occupée par des habitants qui manifestaient leur colère contre la décision de leur expropriation, pour le besoin de réalisation du fameux projet d’évitement de la ville d’Azazga.

Selon les informations en notre possession, la police a procédé à l’arrestation de deux manifestants qui ont été relâchés un peu plus tard.Les habitants issus du village Ighil Bouzal et de la cité Tizi-Bouchène qui sont concernés par cette décision d’expropriation, s’ils ont libéré la route hier après l’intervention des forces de l’ordre, ne comptent pas pour autant baisser les bras. En effet d’autres actions du genre restent envisageables, cela d’autant que les pouvoirs publics maintiennent le tracé qui doit suivre cette future route qui permettrait de contourner la localité d’Azazga. Long de plus de 8 km, ce tronçon routier est prévu de Fréha jusqu’à l’hôpital d’Azazga. C’est justement à proximité de cette structure hospitalière que les protestataires ont manifesté leur colère hier, en bloquant la RN 12 avec des pneus et de barricades. Cette action a été menée afin d’empêcher le lancement du projet prévu hier et qui a été entamé d’ailleurs après avoir pu disperser la foule. Une foule qui reviendrait certainement à la charge dans les tout prochains jours. Le pire est vraiment à craindre car le conflit opposant les pouvoirs publics à ces habitants ne semble pas connaître son épingle.

Le conflit date en fait, de plusieurs années déjà. Le projet a germé en 2005 et si les travaux n’ont pas été entamés jusqu’au jour d’aujourd’hui c’est justement à cause de l’opposition de ces personnes qui disent qui existe des terrains étatiques qui peuvent recevoir ledit projet. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que les citoyens descendent dans la rue pour crier leur refus du passage de cet évitement sur leurs terres. Il y a à peine un mois ces mêmes manifestants ont bloqué la RN 12 pratiquement au même endroit qu’hier. Seulement si la première fois le lancement des travaux a été empêché, cela n’a pas été le cas hier puisque les engins de l’entreprise en charge du projet n’ont nullement été perturbés. La détermination des pouvoirs publics à maintenir le tracé initial et à réaliser ce fameux projet est immense, en face, la population tout aussi déterminé à “protéger” leurs terres ne semble pas avoir dit son dernier mot. Une situation qui en inquiète plus d’un. Affaire à suivre…
avatar
Admin
Admin

Messages : 87
Date d'inscription : 15/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://zikabyle.forumchti.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum