Des habitants et des commerçants de la Nouvelle-Ville dans la rue

Aller en bas

Des habitants et des commerçants de la Nouvelle-Ville dans la rue

Message par Admin le Jeu 8 Oct - 10:02

Encore une action de protestation à Tizi-OuzouDes habitants et des commerçants de la Nouvelle-Ville dans la rue


Encore une action de blocage des routes à Tizi-Ouzou cette fois, et comme nous l’avons annoncé dans notre édition d’hier, ce sont les habitants et commerçants des coopératives de la rue “Frères Beggaz bis”, de la Nouvelle-Ville qui ont mené cette manifestation.

En colère contre le retard et le non-respect des engagements du SLEP, bureau d’études et des entrepreneurs disent les protestataires, ont, en effet, procédé à la fermeture du boulevard Krim-Belkacem, au niveau du carrefour du 20-Avril.

En parallèle, les manifestants ont également occupé le siège du Slep, les deux actions se sont poursuivies jusqu’à 13h30 lorsque les habitants ont eu les garanties que leurs doléances seront prise en charge. En tout cas, ces derniers comptent revenir à la charge dans le cas contraire. Notons que ces habitants et commerçants réclament la réalisation des projets d’embellissement dont la cité a bénéficié, selon les dires de l’un de leurs délégués, à savoir les avaloires, les revêtements des routes, l’éclairage public... C’est l’énième action du genre enregistrée dans la wilaya de Tizi-Ouzou en l’espace de quelques jours seulement. Avant-hier, ce sont les habitants de la cité Bekkar qui sont montés au créneau, avant eux, la population des trois cités de la Nouvelle-Ville avait bloqué le même Boulevard Krim-Belkacem.

Tamda, Azazga et Draâ Ben Khedda ont toutes connu de telles turbulences au courant de cette semaine.

C’est dire que le malaise social est un peu partout à travers le territoire de la capitale du Djurdjura, qui ne voit toujours pas, décidément, le bout du tunnel. Beaucoup reste donc à faire pour satisfaire la demande grandissante de la population, une population qui ne sait plus à qui s’adresser et qui, a recours à ces manifestations pour se faire entendre, faute d’alternative. Des actions qui donnent toujours raison à leurs initiateurs qui finissent souvent par avoir raison.

C’est cette politique qui consiste à satisfaire les doléances de tout village qui “ouvre la bouche” à travers ce genre de manifestations prouvées par les pouvoirs publics, qui encourage décidément ces actions.

Des actions qui sont souvent “primées” et “récompensés”. A Tizi, en somme on assiste à une véritable course à ces récompenses généreusement distribuées du côté de la capitale du Djurdjura.

M. O. B
avatar
Admin
Admin

Messages : 87
Date d'inscription : 15/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://zikabyle.forumchti.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum